Goodbye Trump, buy Biden

Mode Expresso

La victoire de Biden a levé une incertitude qui pesait sur les marchés et a clairement redonné le goût du risque aux …

Mode Lungo

La victoire de Biden a levé une incertitude qui pesait sur les marchés et a clairement redonné le goût du risque aux investisseurs, mais la deuxième vague prend de l’ampleur et sera lourde de conséquences sociales, mentales et économiques.

Victoire de Biden

Ce matin, les bourses asiatiques saluent cette victoire, même si le chiffre des exportations chinoises y contribue aussi, l’indice VIX a fortement reculé, les taux longs américains sont légèrement en hausse et le dollar recule.

Pour illustrer ces différentes réactions, j’ai repris le graphique de l’évolution du VIX, et celui du yuan par rapport au dollar. Comme le montre ce dernier, le dollar a nettement reculé, comme d’ailleurs par rapport à l’euro en passant de 1.1825 à quasiment 1.19.

La zone asiatique et la Chine en particulier pourrait clairement profiter de ce retour du goût du risque et profiter de l’arrivée de Biden à la Maison Blanche, et également de la très bonne tenue de l’économie chinoise.

Balance commerciale chinoise

Et à propos de bonne tenue de l’économie chinoise, en taux annuel, les exportations ont augmenté de 11.4% en octobre après un taux de 9.3%, il s’agit du taux le plus élevé depuis 19 mois.

Même si le chiffre des importations a un peu déçu, il n’en demeure pas moins positif, ce qui reflète une demande intérieure qui s’est quand même reprise. Elles ont en effet augmenté de 4.7% en taux annuel, contre 13.2% le mois passé, ce qui a entrainé une hausse du surplus commercial à 58.44 milliards de dollars contre 37 milliards le mois passé.

Les exportations chinoises ont bénéficié d’une forte demande, en particulier dans les produits médicaux, et même si les nouvelles mesures de confinement en Europe vont peser sur l’activité, l’industrie continue de fonctionner et devrait donc encore soutenir ces dernières.

Essoufflement du marché du travail

Dans les nombreux défis qui attendent Biden, le marché de l’emploi en fait partie et la nouvelle vague risque de peser lourdement sur ce dernier.

Les chiffres publiés vendredi ont certes affiché un recul très net du taux de chômage, qui est passé de 7.9% à 6.9%, mais les créations d’emploi ont été les plus faibles depuis la reprise en mai. Comme le montre le graphique, elles ont été de 638.000 contre 672.000 le mois passé, ce qui laisse 10.1 millions d’Américains sur le carreau depuis février.

En plus, derrière ce chiffre du chômage se cache des distorsions qui le faussent complètement et si l’on tient compte des employés qui sont inscrits comme « employés mais absents du boulot », le taux de chômage grimpe à 7.2%.

Si l’on observe les chiffres, nous sommes revenus au niveau de 2015 et à ce rythme il faudra attendre 16 mois pour revenir au niveau d’avant crise, pour autant que la deuxième vague ne vienne pas remettre tout en cause.

Le graphique suivant donne une idée des embauches (ou réembauches) par secteur d’activité.

Changement de ton ?

La victoire de Biden produirait-elle déjà des effets positifs ? En tout cas on a observé un changement de ton de la part de Johnson qui en parlant de l’accord avec l’UE a déclaré « there to be done ».

Les négociateurs en chef, Michel Barnier de l’UE et David Frost du Royaume-Uni, reprendront les pourparlers à Londres ce lundi. Et preuve de ce changement de ton, Johnson a déclaré, non sans hypocrisie, « j’ai toujours été très enthousiaste à l’idée de conclure un accord commercial avec nos amis et partenaires européens ».

« Je pense que c’est ce qu’il faut faire, les grandes lignes sont assez claires. Nous devons juste nous y mettre et le faire si nous le pouvons. C’est ce que j’ai dit hier à Ursula Von der Leyen. Et elle est tout à fait d’accord avec moi ».

Il faut dire que Biden n’a jamais vu d’un très bon œil le Brexit et qu’il a jusqu’à présent exclu de négocier un accord avec la Grande-Bretagne si cette dernière n’arrivait pas à un accord avec l’UE. Ceci expliquerait-il cela ?

Subscribe
Notify of
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments