La FED sort aussi le bazooka

Posté le 23 mars 2020

New York City, United States – July 30, 2016: This is an angled view of a new US One Hundred Dollar Bill laying on a bed of cash using soft focus under natural light.

Nouvelles mesures de la part de la FED

Devant des bourses de nouveau en recul, mais surtout, compte tenu de la dégradation de l’économie, la FED vient d’annoncer toutes une série de nouvelles mesures qui viennent compléter les précédentes. Mais aussi, la FED a fait cette annonce en l’absence encore d’un plan de la part de l’administration américaine.

Le communiqué est on ne peut plus clair sur la situation ; « bien qu’une grande incertitude demeure, il est devenu évident que notre économie sera confrontée à de graves perturbations. Des efforts énergiques doivent être déployés dans les secteurs public et privé pour limiter les pertes d’emplois et de revenus et pour favoriser une reprise rapide une fois les perturbations atténuées ».

Les mesures annoncées, et sans rentrer dans les détails techniques, sont la confirmation qu’elle entend assurer la liquidité du marché, tout en mettant aussi en place des mesures pour soutenir le flux de crédits aux consommateurs et aux entreprises via un nouveau mécanisme. A cela elle ajoute des mécanismes pour assurer le flux de crédits aux municipalités.

Elle a donc annoncé la création d’un programme de prêts aux entreprises pour soutenir les prêts aux petites et moyennes entreprises. L’objectif de la FED est de permettre « aux entreprises d’avoir accès au crédit afin qu’elles soient mieux à même de maintenir leurs activités et leurs capacités commerciales pendant la période de perturbations liées à la pandémie ».

Et pour finir, elle achètera sur le marché secondaire des obligations d’entreprises émises par des sociétés américaines de qualité et des fonds américains cotés en bourse dont l’objectif d’investissement est de fournir une large exposition au marché des obligations d’entreprises américaines de qualité.

Ce programme est totalement inédit et démontre la volonté de la FED de tout faire pour éviter que l’économie ne s’arrête et pour assurer la reprise la plus rapide. Elle ne veut pas revivre la situation de gel du système financier comme en 2007-2008 et s’engage donc à racheter toutes les dettes.

Les bourses européennes, qui étaient nettement dans le rouge, se sont un tout petit peu reprises, mais tant que le virus progresse et que les mesures de confinement seront d’actualité il ne faut pas espérer de reprise durable de ces dernières. Et d’ailleurs l’ouverture de New York se fait nettement dans le rouge.  

Un élément positif est que l’indice VIX est bien retombé (voir graphique), ce qui pourrait marquer un début de stabilisation sans pour autant exclure les mouvements de yo-yo.