La confiance regagne du terrain

Posté le 29 novembre 2019

Le rebond des indices de confiance dans la zone euro se confirme et exprime un sentiment plus positif par rapport à la situation future.

Rebond plus marqué

C’est le cas cette fois-ci de l’indice Sentix publié par la Commission, qui mesure le moral aussi bien des entreprises que des ménages. Cet indice a connu un rebond assez marqué, comme le montre le graphique, porté essentiellement par un sentiment positif pour le secteur des services.

Autre indicateur, non pas de confiance, mais qui reflète une reprise de l’économie, le taux d’inflation en Allemagne a légèrement progressé à 1.2 % contre 0.9 % le mois précédent. Ce chiffre laisse espérer une légère remontée de l’inflation en zone euro attendue à 1.20 % contre 1.10 %, certes encore très loin de l’objectif de la BCE, mais qui ne faiblit plus.

Si ces indicateurs de confiance se redressent, c’est bien évidemment lié au fait que le Brexit avec accord devrait bien avoir lieu le 31 janvier 2020, mais ils sont aussi soutenus par l’espoir d’un accord entre les Etats-Unis et la Chine.

Une autre raison de cette hausse est aussi en partie liée à la publication des chiffres de PIB pour le troisième trimestre, qui se révèlent moins mauvais que prévu.

On a encore eu le cas avec la Suisse, qui a vu son PIB progresser de 0.4 % au troisième trimestre contre une hausse de 0.3 % le trimestre précédent. En taux annuel, cela donne un taux de 1.1 % contre 0.2 % au trimestre précédent.

Mais bien évidemment il y a des exceptions, et en particulier celui de la Grande-Bretagne malgré, compte tenu des sondages, le sentiment que la situation devrait se clarifier dans les prochaines semaines. En effet, si l’indice de confiance de consommateurs GfK pour l’Allemagne a montré aussi une petite reprise (ligne bleue sur le graphique), par contre le même indice pour la Grande-Bretagne (ligne grise) continue de montrer une dégradation de la situation.

Il s’agit du niveau le plus faible depuis novembre 2013, et comme l’enquête a été menée avant la publication du dernier sondage, l’incertitude sur le résultat des élections et le Brexit a continué d’abîmer le moral des consommateurs.

Tensions en Amérique Latine

Suite et pas fin vu les tensions sociales dans un certain nombre de ces pays et la dégradation importante de l’économie.

Si la banque centrale brésilienne semble avoir réussi à stabiliser le réal brésilien, la banque centrale du Chili va avoir fort à faire pour parvenir à calmer les pressions sur sa devise.

Après les émeutes en novembre, le peso chilien avait déjà fortement reculé, comme l’illustre le graphique, mais cette semaine il a encore accentué son repli et a perdu 3.5 % de sa valeur. La banque centrale est intervenue pour 20 milliards de dollars pour tenter d’endiguer ce mouvement et se laisse la possibilité d’encore agir à l’avenir.

La croissance en Inde en recul

La croissance en Inde au troisième trimestre est attendue en net recul à 4.7 % contre 5 % le trimestre précédent, mais surtout contre un taux de 7 % pour la même période l’année passée.

Comme le montre le graphique, si ce taux de 4.7 % est confirmé il s’agirait du taux le plus faible depuis le premier trimestre 2013. Malgré des mesures de réduction des taxes, l’économie reste fragile et une baisse des taux de la part de la banque centrale lors de sa réunion de décembre hautement probable.