Les taux baissent, les bourses saluent !

Posté le 7 juin 2019

blog-bourse-général

Double signal pour accentuer la baisse des taux aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe.

Déception en Allemagne

Comme le montre le graphique, la production industrielle a rechuté au mois  d’avril de -1.9%, effaçant tout espoir de rebond de l’économie sur la deuxième partie de l’année. D’autant plus, que toujours au mois d’avril, les exportations allemandes ont reculé de -3.7%, soit le plus fort recul depuis août 2015.

graphe201906077

On ne s’étonnera donc pas, suivant en cela les autres institutions, que la Bundesbank ait revu à la baisse ses prévisions de croissance pour 2019 à 0.6% contre 1.6% prévu en décembre. Il était en effet temps de procéder à une révision.

Si elle laisse ses prévisions pour l’inflation inchangée pour 2019 à 1.4%, par contre, elle a revu à la baisse celles pour 2020 à 1.5% contre 1.8%. Ce qui risque bien évidemment de peser sur les anticipations d’inflation.

Déception aux Etats-Unis

Le chiffre des créations d’emploi a déçu avec seulement 75.000 créations contre 185.000 attendues. Et même si le taux de chômage est resté inchangé à 3.6%, c’est le deuxième mois depuis le début de l’année que les créations d’emploi sont inférieures à 100.000.

Comme en plus la hausse du salaire horaire moyen est restée contenue à 0.2% soit un taux annuel à 3.1% contre 3.2% le mois passé, les taux ont accentué leur recul. Le rendement du treasury 10 ans est actuellement à 2.06%, entrainant celui du Bund 10 ans à un nouveau record à -0.26%.

Mais sans doute le plus spectaculaire encore est le recul du rendement du treasury 2 ans ( voir le graphique),  le marché tablant sur trois baisses de taux de la part de la FED. Et bien évidemment, le dollar recule et se traite au-dessus des 1.13 par rapport à l’euro.

graphe201906077a

En revanche, les bourses saluent la perspective de voir les taux baisser.


Vous souhaitez me poser une question ?