Une nouvelle brèche

Posté le 31 mai 2019
container,container ship in import export and business logistic.By crane ,Trade Port , Shipping.cargo to harbor.Aerial view.Water transport.International.Shell Marine.transportation.business,logistic.

container,container ship in import export and business logistic.By crane ,Trade Port , Shipping.cargo to harbor.Aerial view.Water transport.International.Shell Marine.transportation.business,logistic.

Comme les banques sont fermées, je prends la plume un peu plus tard, mais vu l’abondance de nouvelles, il me semblait important de faire le point.

Nouveau tweet dévastateur de Trump

Trump a en effet annoncé par un tweet qu’il allait imposer une taxe de 5% sur toutes les importations en provenance du Mexique à partir du 10 juin. Et que ces tarifs pourraient augmenter jusqu’à 25% au 1er octobre si le problème des immigrés illégaux n’était pas réglé.

Inutile de dire que cette annonce a pris tout le monde par surprise et a provoqué une onde de choc dans les marchés car elle renforce le scénario de la guerre commerciale à outrance et renforce les risques de ralentissement de l’économie mondiale.

Car le Mexique ne va pas rester sans réagir, et cette annonce de Trump peut être suivie d’une mesure équivalente pour un autre pays pour d’autres raisons. Et surtout que le Mexique est le troisième partenaire commercial des Etats-Unis.

Les bourses asiatiques ont évidemment vivement réagi à cette annonce, mais c’est sans doute sur le marché obligataire que les réactions ont été les plus vives avec un rendement du treasury 10 ans en fort recul comme le montre le graphique.

graphe20190531

Et les taux en Europe ont suivi le mouvement comme le montre le graphique du Bund 10 ans avec comme conséquence aussi un élargissement du spread avec l’Italie.

graphe20190531a

Economies fragilisées

Cette nouvelle brèche dans le commerce international intervient alors que l’économie mondiale s’essouffle et que les signes de ralentissement se multiplient.

Ainsi, en Chine, l’indice PMI manufacturier a reculé en passant de 50.1 à 49.4 sous l’effet d’un recul important des commandes à l’exportation.

Par contre, l’indice PMI des services est resté stable à 54.3, ce qui montre que les mesures prises par les autorités ont permis de stabiliser la situation. Mais par contre la guerre commerciale fait durement ressentir ses effets et l’affaire Huawei pourrait encore plus peser sur les exportations dans le futur.

Autre signal du ralentissement, pour la première fois en deux ans, le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté en Allemagne. Même si des facteurs spécifiques expliquent cette hausse, une partie est aussi la conséquence du ralentissement de l’activité en Allemagne.

Même si l’on a assisté à un rebond de la production industrielle de 0.6% au Japon, les ventes de détail par contre n’affichent qu’une hausse de 0.5% après un taux de 1% le mois passé. Et la crainte évidemment est que les discussions commerciales avec les Etats-Unis ne tournent court et que des tarifs douaniers soient imposés en août faute d’accord.

tableaux20190531