L’inflation plaide pour des taux bas

Posté le 12 avril 2019
Word Inflation on up trend arrow, with financial data visible on the background.

Word Inflation on up trend arrow, with financial data visible on the background.

La position de la BCE est compliquée et les questions sont nombreuses quand on observe l’évolution de l’inflation.

Recul de l’inflation

L’inflation en France est tombée à 0.9% au mois de mars contre 1.3% le mois passé, soit son taux le plus bas depuis février 2018.

Même constat en Allemagne, avec une inflation qui est passée de 1.7% à 1.4% en taux annuel, soit un niveau largement inférieur à l’objectif de 2% de la BCE.

Et d’ailleurs quand on observe les anticipations d’inflation, voir le graphique, sans avoir retrouvé les niveaux de 2016, ces dernières ont clairement une tendance baissière.

graphe20190412

Même si Mario Draghi table sur un rebond de l’inflation plus tard dans l’année, ces derniers chiffres instillent le doute sur ce rebond. Le ralentissement de l’activité explique en partie ce recul de l’inflation et les révisions à la baisse des perspectives de croissance pèsent aussi sur l’inflation.

A propos de révision de croissance, le gouvernement allemand pourrait revoir ses prévisions de croissance pour 2019. Au lieu d’un taux de croissance de 1%, il pourrait ramener celui-ci à 0.5% après la très forte déconvenue des exportations.

Ce recul de l’inflation s’observe aussi aux Etats-Unis, ce qui permet à la FED de se montrer patiente, mais c’est aussi le cas en Suède. En effet, l’inflation a progressé de 0.2% d’un mois à l’autre, et en taux annuel est tombée à 1.8% contre 1.9%. Une des explications pourrait provenir du marché immobilier qui a vu le prix des maisons reculer de 1% sur les trois premiers mois de cette année.

La couronne suédoise, voir graphique, reste dès lors sous pression, car la possibilité de voir la banque centrale garder ses taux inchangés pour une longue période, comme la BCE, sort renforcée après ce chiffre.

graphe20190412a

Recul des exportations

Ce recul des exportations ne touche évidemment pas seulement l’Allemagne et s’observe dans tous les pays. Et c’est surtout le cas des économies ouvertes de la zone asiatique.

Ainsi, Singapour a publié ce matin le chiffre du PIB au premier trimestre qui a connu une hausse de 2% contre 1.4% au quatrième trimestre. Mais en chiffre annualisé, le PIB a progressé de 1.3% au premier trimestre 2019, contre 1.9% au quatrième trimestre 2018 et contre les 3.2% de croissance pour l’ensemble de l’année 2018. Et c’est le secteur manufacturier qui explique en partie ce recul en ce début d’année.

Deux réflexions sur le Brexit

La première vient de Christine Lagarde, la directrice du FMI, qui a déclaré ; « le retard de six mois de la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne évite le  » terrible résultat  » d’un Brexit  » sans accord  » qui accentuerait la pression sur un ralentissement de l’économie mondiale mais ne fait rien pour lever l’incertitude sur le résultat final ». Ce report prolonge en effet la période d’incertitude et on voit bien que ces derniers mois de tergiversations ont eu un effet très négatif sur les indices de confiance et sur les investissements.

La deuxième réflexion est que pour la première fois, lors du sommet européen qui s’est tenu mercredi, est apparu des divergences entre les 27. Jusqu’à présent, et cela depuis le résultat du référendum, ils ont toujours fait bloc. Il ne faudrait pas que cette période de 6 mois permette à la Grande-Bretagne d’élargir la brèche et de sortir finalement gagnante en négociant un accord en jouant sur les divergences.

Il faudra être très attentif aux chiffres de la balance commerciale chinoise qui seront publiés cette nuit car ils nous indiqueront s’il y a un rebond de l’activité. Après un recul de -20.7% des exportations en février, on attend une hausse de 6.50% en chiffre annuel et pour les importations après un recul de -5.20%, on attend un taux de 0.20%.

La semaine prochaine sera plus calme en dehors de ce chiffre et on en reparlera à mon retour le mardi 23 avril.

tableaux20190412