Changer de regard pour changer le monde

Posté le 5 mars 2019

gembloux

C’est dans l’auditoire symbolique de la faculté de Gembloux, que la CBC a convié le monde agricole à une conférence qui sortait un peu des « champs » battus.

Durant presqu’une heure, Guibert del Marmol nous a invité à réfléchir autrement et à « changer de regard pour changer le monde ».

Mais qui est donc Guibert del Marmol ?

guibert

Le mieux est de faire référence à son site : http://www.guibertdelmarmol.com/. On peut y lire « de San Francisco à Bombay en passant par la forêt amazonienne et les campagnes européennes, Guibert del Marmol parcourt la planète au contact des entrepreneurs qui changent le monde et réconcilient les notions d’économie, d’écologie et de sens. Ancien dirigeant d’entreprise, il est aujourd’hui conseiller, auteur et conférencier en matière d’économie positive. Il est actif à la fois dans les domaines de l’innovation, de la durabilité et de l’investissement responsable ».

Son parcours l’a amené à développer une pensée latérale et a changé sa perception de l’entreprise qui, pour lui, ne doit plus fonctionner selon le modèle de la maximisation du profit, mais celui de création de valeurs partagées.

Il a alors développé devant un auditoire très attentif, l’émergence d’une économie régénératrice (voir image). Le principe étant de créer plus de valeur qu’on en consomme.

reg

Que recouvrent les différents concepts de cette économie régénératrice ?

Sous le vocable « G(Local) », contraction de global et local, Guibert del Marmol évoque une économie alimentaire et énergétique locale avec création de ceintures vertes autour des villes, agriculture urbaine, … tout en restant connecté au monde.

Par « collaborative », il entend la création de plateformes d’échange, l’utilisation de l’intelligence collective, et le concept d’une économie des communs (qui appartient à la communauté).

Par « fonctionnelle », il envisage une économie qui verra se développer le principe de location des biens au lieu de leur achat (voitures mais aussi frigo en visant la durabilité et en mettant fin, par la force des choses, à l’obsolescence programmée).

Et évidemment, cette économie ne pourra qu’être « circulaire » c’est-à-dire basée sur une logique de recyclage permanent.

Après avoir développé les clés de la réussite qui, selon lui, englobent une vision intégrale dans des organisations agiles qui utilisent l’intelligence collective et la gestion holistique, Guibert del Marmol s’est attaché à donner sa vision de l’agriculture du futur en fonction de ses diverses observations dans le monde.

Selon lui, l’agriculture du futur sera un mélange de permaculture, d’agroécologie, d’agriculture microbienne et d’agriculture de précision, entre autres. L’objectif étant de nouer les deux systèmes, ancien et nouveau, pour changer le modèle de l’agriculture qui doit s’adapter.

agri

Et s’il devait la résumer, l’agriculture de demain sera

  • Relocalisée
  • Efficace
  • Régénératrice
  • Résiliente
  • Compatible et symbiotique
  • Communicante
  • Prestigieuse

Pour finir, Guibert del Marmol a résumé ce qui l’anime aujourd’hui, qui lui appartient et lui est propre mais qu’il a envie de partager. Pour lui, il faut challenger les dogmes, développer une pensée latérale et avoir une écologie intérieure

Même si le chemin à parcourir dépendra de notre approche et notre sensibilité, cette conférence a ouvert des réflexions dans un monde fortement critiqué mais qui évolue. Et si vous voulez approfondir ces réflexions, vous trouverez sur le site mentionné plus haut la référence d’ouvrages écrit par Guibert del Marmol.