L’ineptie des politiciens

Posté le 19 février 2019
Dealer New Cars Stock. Colorful Brand New Compact Vehicles For Sale Awaiting on the Dealer Parking Lot. Car Market Business Concept.

Dealer New Cars Stock. Colorful Brand New Compact Vehicles For Sale Awaiting on the Dealer Parking Lot. Car Market Business Concept.

Un nouveau round de négociations est prévu cette semaine entre les Américains et les Chinois.

Discussions qui se poursuivent

Et elles se tiendront au plus haut niveau avec la visite du vice premier Liu He en fin de semaine pour s’entretenir avec les secrétaires du commerce et du Trésor ainsi que leurs conseillers.

C’est clairement la poursuite des discussions et la teneur positive de ces dernières qui soutiennent les marchés boursiers, après une journée assez calme avec les États-Unis fériés hier.

Mais si une issue favorable aboutit dans les prochains jours, une autre menace a fait son apparition, à savoir celle de l’imposition d’un tarif de 25% sur les importations de voitures et de pièces détachées par les États-Unis.

Cette menace est bien réelle depuis que le département du Commerce a déposé un rapport sur le bureau de Trump estimant que ces importations menaçaient la sécurité nationale. Si cette hausse du tarif est une véritable menace pour l’industrie automobile allemande et japonaise, les fabricants américains sont vent debout contre cette hausse possible, car elle pourrait se révéler dévastatrice pour l’industrie automobile américaine.

Les politiques restent sourds

Mais pas certain que les hommes politiques soient prêts à entendre ces mises en garde, en tout cas pas Trump mais ce n’est pas le seul.

En Grande-Bretagne, le silence assourdissant de Theresa May alors que l’échéance du 29 mars se rapproche, fait craindre le pire et les mises en garde se succèdent sans beaucoup d’effet.

Le responsable de la principale association manufacturière en Grande-Bretagne n’a pas mâché ses mots en déclarant « la Grande-Bretagne fait face à la perspective catastrophique d’un Brexit sans accord le mois prochain en raison de l’égoïsme de certains politiciens et des procédures parlementaires chaotiques ».

Ces propos ont une résonnance particulière alors que Nissan a annoncé qu’il renonçait à construire son véhicule utilitaire sport X-Trail en Grande-Bretagne. Et que des rumeurs prêtent l’intention à Honda de fermer sa principale usine en Grande-Bretagne avec à la clef une perte de 3.500 emplois.

Prudence de la BCE

« Si l’économie de la zone euro ralentissait plus fortement, nous pourrions adapter nos prévisions en matière de taux d’intérêt et cela pourrait être complété par d’autres mesures » a déclaré Peter Praet.

Il n’est pas le seul à évoquer la possibilité de voir se réactiver le programme de TLTRO et surtout il s’attend à ce que la BCE revoie en mars à la baisse les prévisions de croissance.

Pas étonnant que les taux ne montent plus dans la zone euro dans ce contexte comme le montre le graphique de l’évolution du rendement du bund 2 ans.

graphe20190219

Et aussi que les anticipations d’inflation continuent de reculer comme le montre le graphique, ce qui éloigne encore un peu plus la perspective d’une hausse des taux de la part de la BCE.

graphe20190219a

tableaux20190219


Vous souhaitez me poser une question ?