La Comedia pour le moment

Posté le 22 octobre 2018

europee

La baisse du rating de l’Italie a maintenu la pression sur les taux, ce qui demeure très pénalisant pour les banques italiennes.

Baisse de rating

Cinq mois après avoir averti l’Italie, Moody’s a abaissé son rating de Baa2 à Baa3, avec des perspectives stables. Moody’s justifie sa décision en déclarant que « le plan économique du gouvernement, qui supporte la croissance à court terme, ne constitue pas un programme cohérent de réformes qui permettrait à l’Italie de sortir de sa croissance médiocre sur des bases soutenables ».

Cette décision attendue n’a pas aggravé la tension sur les taux en Italie, mais l’écart demeure significatif avec le bund comme le montre le graphique.

graphe20181022

Et la tension ne devrait pas retomber car le gouvernement italien semble bien décidé d’aller au clash avec la Commission et n’entend pas revenir sur son budget.

Et la tension ne devrait pas retomber aussi à cause des indicateurs économiques qui reflètent la dégradation de la situation. Selon les estimations de la banque d’Italie, sur base des chiffres de la production industrielle, la croissance au troisième trimestre ne devrait être que de 0.1%. Déjà qu’au deuxième trimestre elle n’avait été que de 0.2%, c’est à une sérieuse révision que le gouvernement va devoir procéder si ce chiffre est confirmé.

Mesures de soutien

Après la publication du chiffre de croissance au troisième trimestre, les autorités chinoises planchent sur des mesures de soutien à leur économie et en particulier à la demande intérieure.

Pour éviter que la croissance ne dépende trop des exportations, les autorités chinoises, depuis des années tendent de développer la consommation intérieure.

Les propositions, pas encore définitives, comprendraient une déduction fiscale de 1 000 yuans (144,32 $) par mois pour les paiements d’intérêts sur les hypothèques résidentielles et de 800 à 1 200 yuans par mois pour les paiements de loyer. Mais également des déductions allant jusqu’à 12 000 yuans par an pour l’éducation d’un enfant et jusqu’à 60 000 yuans par an pour les frais médicaux dépassant un montant de base. Ainsi que pour les frais liés à la garde d’un parent âgé, 2 000 yuans par mois pourraient être déduits du revenu imposable.

La possibilité de voir ses propositions être appliquées dans un futur proche a soutenu la bourse de Shanghai.

Inflation en Argentine

L’inflation devrait ralentir en Argentine après une hausse de 6.5% en septembre, soit un taux annuel de 40.5%.

Les mesures prisent par le gouvernement ainsi que la reprise de la devise (voir graphique) devraient apaiser ces tensions inflationnistes. Pour autant que le prix du pétrole reste contenu, car sa hausse a été un des éléments qui explique cette forte poussée inflationniste.

graphe20181022a

Et la mise en place des sanctions contre l’Iran à partir du 4 novembre ne fait qu’exacerber les tensions sur les prix. Surtout si les relations entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite se dégradent et que les Etats-Unis décident d’appliquer des mesures de rétorsion après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi.

tableaux20181022