La spectaculaire baisse des taux au Brésil

Posté le 7 décembre 2017
flag of Brazil on cracked wooden texture

flag of Brazil on cracked wooden texture

La banque centrale du Brésil termine l’année comme elle l’a commencé, en baissant son taux.

Baisse de taux

Le graphique reprend l’évolution du taux directeur au Brésil sur une très longue période. Même si le niveau actuel n’est pas le plus bas historique, il n’en demeure pas moins un des niveaux les plus bas.

graphe20171207

Le taux directeur a été ramené à 7 %, soit une baisse de 50 bp, mais surtout depuis octobre 2016, ce taux a baissé de 725 bp.

Le mouvement se termine et une baisse de taux pourrait encore intervenir au début de l’année, mais clairement cela offre une réelle opportunité à l’économie et soutient les investissements.

Pas de hausse de l’inflation

Si la banque centrale du Brésil a pu réduire aussi intensément ses taux, c’est grâce évidemment au recul de l’inflation.

Si donc pour certaines banques centrales ce recul est une aubaine, pour d’autres c’est une source de perplexité.

Et les derniers chiffres sur le marché de l’emploi aux États-Unis ne vont pas éclaircir la situation.

Selon le bureau ADP, les créations d’emploi dans le secteur privé ont été, ce mois-ci, de 190.000 contre 235.000 le mois passé, ce qui augure d’un chiffre demain plus faible que le mois précédent.

Mais surtout, le coût salarial unitaire a reculé de -0.2 % en taux annualisé au troisième trimestre. Il suit un déclin de -1.2 % au deuxième trimestre et c’est la première fois depuis 2014 que ce phénomène de deux trimestres successifs de recul du coût salarial est observé.

Cela met en évidence ce paradoxe d’un marché soi-disant de plein emploi, mais qui ne connait pas de hausse des salaires.

Même si les hausses de taux de la part de la FED ne sont pas remises en cause par ces chiffres, cela donne du temps aussi aux autres banques centrales avant d’augmenter leur taux.

Ainsi, la banque centrale du Canada a laissé son taux inchangé à 1 % et elle devrait encore se laisser du temps avant de procéder à une nouvelle hausse de taux. Et vu la faiblesse de l’inflation, elle reste aussi très circonspecte et prudente dans son processus d’ajustement monétaire.

Position intenable

Theresa May est tiraillée et il lui reste très peu de temps pour arriver à un accord sur l’Irlande. Pour le moment, les positions semblent totalement irréconciliables et chacun campe sur ses positions.

Mais sa position est aussi extrêmement instable en interne et des rumeurs plus qu’insistantes prêtent à des membres de son parti l’intention de la remplacer par Davies avant Noël. Ce dernier ne veut pas que la Grande-Bretagne fasse trop de concessions et certains sont partisans d’un Brexit sans accord.

tableaux20171207


Vous souhaitez me poser une question ?