Elle joue les prolongations !

Posté le 26 octobre 2017
Euro sign at European Central Bank headquarters in Frankfurt, Germany with dark dramatic clouds symbolizing a financial crisis

Euro sign at European Central Bank headquarters in Frankfurt, Germany with dark dramatic clouds symbolizing a financial crisis

La décision de la BCE n’est pas une surprise, mais elle se laisse de la latitude en cas de recul de l’inflation.

La décision de la BCE se dessine en deux grandes annonces.

Elle laisse ses taux inchangés à 0 % et à -0.4 % pour les taux de dépôts et cela pour encore une longue période qui ira au-delà de la période de la fin du programme de rachat d’actifs.

À propos du programme de rachat d’actifs, la BCE a décidé :

  • De prolonger le programme au-delà de décembre 2017 ;
  • De ramener le montant mensuel de 60 à 30 milliards d’euros, tout en se laissant la possibilité d’augmenter le montant si les conditions le nécessitent ;
  • Pour une durée de 9 mois mais tout se laissant la possibilité de prolonger au-delà de septembre 2018.

Les réactions sont assez logiques et comme prévu avec un euro légèrement à la baisse par rapport au dollar à 1.1750.

Par contre, la possibilité d’une prolongation évoquée dans le communiqué a fait légèrement reculer les taux longs.

En revanche, les bourses européennes ont apprécié l’annonce et se réjouissent de cet afflux de liquidité qui va continuer d’inonder le système financier.

La conférence de presse de Mario Draghi se tient à 14 h30 mais l’essentiel a déjà été défini.