Attendre, sans attendre !

Posté le 20 juillet 2017
FRANKFURT, GERMANY - AUG 23: The Famous Big Euro Sign at the European Central Bank on August 23, 2012 in Frankfurt, Germany. The bank was established by the Treaty of Amsterdam in 1998.

FRANKFURT, GERMANY – AUG 23: The Famous Big Euro Sign at the European Central Bank on August 23, 2012 in Frankfurt, Germany. The bank was established by the Treaty of Amsterdam in 1998.

Les marchés vont rester dans l’attente de la conférence de presse de Mario Draghi, tout en sachant que ce n’est pas lors de cette réunion qu’il devrait annoncer des changements de politique.

Ils sont un peu comme l’adolescent qui a donné rendez-vous à une fille et qui l’attend malgré tout alors qu’il sait pertinemment bien qu’elle ne viendra pas.

La BOJ va attendre aussi

La BOJ a confirmé, bien évidemment, le maintien de sa politique monétaire ultra accommodante mais elle va encore attendre longtemps avant de modifier cette dernière.

Tout en reconnaissant que l’économie japonaise se reprend tout doucement, elle a, dans le même temps, repoussé dans le temps l’objectif de 2% d’inflation.

Pour l’année fiscale qui se termine en mars 2018, la BOJ table sur une croissance de 1.8% contre 1.6% précédemment et pour l’année suivante sur un taux de 1.4% contre 1.3%.

En revanche, pour l’inflation, elle estime qu’elle sera de 1.1% en 2018 contre une précédente estimation à 1.4%, et à 1.5% contre 1.7% pour l’année d’après.

Et elle repousse son objectif de 2% de 6 mois à savoir à la fin de l’année fiscale 2020.

A contrario des autres banques centrales, la BOJ va donc garder pour un temps qui semble infini sa politique monétaire inchangée.

C’est véritablement l’absence d’inflation qui explique la politique de la BOJ, car le contexte économique montre très clairement des signes d’amélioration.

Les exportations en juin affichent une hausse sur un an de 9.7% après une hausse de 14.9%, avec un taux de 19.5% en direction de la Chine. Les importations restent également très soutenues avec un taux de 15.5%.

Petite éclaircie aux Etats-Unis

Après des mois en recul, le marché immobilier se reprend avec une hausse de 7.4% des demandes de permis de bâtir et une hausse de 8.3% des mises en chantier.

graphe20170720

Ces chiffres suivent trois mois décevants qui devraient peser sur la croissance au deuxième trimestre qui risque donc d’être en deçà des attentes.

Questions par rapport à la politique future de la BCE

Tout en sachant que nous n’aurons pas de réponse aujourd’hui, les marchés se posent 4 grandes questions :

  • Quand le « tapering » sera-t-il annoncé ? La plus forte probabilité étant pour la réunion du 7 septembre.
  • Quand va-t-il commencer ? Probablement au début de l’année prochaine.
  • Combien de temps va-t-il prendre ? Entre 6 mois et 12 mois.
  • Et quand aura lieu la première hausse de taux ? Pas avant la fin du tapering donc pas avant 2018 très probablement.

Mario Draghi va sans doute essayer de temporiser l’impact de ses derniers propos pour éviter que la hausse des taux longs ne s’emballe et pour assurer une certaine sérénité dans les marchés financiers.

tableaux20170720