Elections sous haute tension

Posté le 21 avril 2017
Election in France. The hand of man putting his vote in the ballot box. French flags on background.

Election in France. The hand of man putting his vote in the ballot box. French flags on background.

Sommes-nous à la veille d’un grand bouleversement en France ? En tout cas, nous y verrons déjà un peu plus clair après ce week-end.

Élections en France

Cette élection n’est décidément pas comme les autres et se termine avec en ligne de mire le terrorisme qui a encore frappé la France.

Cependant, il ne faudrait pas que le choix des électeurs soit uniquement dicté par cette situation, car la position de la France au sein de l’Europe est fondamentale.

La bourse française a en tout cas déjà marqué son choix et s’est montrée confiante avec une hausse de 1.48 % hier, soit une progression largement plus forte que les autres bourses européennes.

Il faut dire que le dernier sondage a rassuré et que le scénario du pire semble, je dis bien semble car on sait ce que valent encore les sondages, écarté. Selon celui-ci, Macron serait à 24 %, Le Pen à 21.5 %, Fillon à 20 % et Mélenchon à 19 %.

Sur le marché obligataire, les taux sur la dette française se sont un peu détendu avec un spread par rapport au bund 10 ans qui est revenu à 0.61 % contre 0.70 %.

Il y a par contre une constante dans le chef des candidats, c’est clairement de se montrer d’un optimisme béat par rapport à l’évolution de l’économie.

L’institut Montaigne, think tank indépendant, a ainsi publié (voir le graphique) les prévisions de croissance des différents candidats par rapport à celles de la Commission.

graphe20170421

Les différences laissent quand même pantois, mais surtout en sachant que ces prévisions servent de base aux candidats pour établir leurs mesures économiques et leur calcul de recettes.

Attentisme

Un sentiment d’attentisme va évidemment dominer dans l’attente de ce premier tour.

Et les indices PMI qui seront publiés aujourd’hui en zone euro reflètent clairement ce sentiment d’attente. Ils sont attendus stables, mais ne devraient plus progresser en l’absence d’éléments neufs. Ils semblent avoir atteint un point d’inflexion sans que l’on sache vers où ils pourraient aller.

L’euro est également en position d’attente des résultats des élections en France, avec le sentiment qu’un duel Le Pen-Mélenchon provoquerait une chute en dessous des 1.05 de la parité en EUR/USD. Mais ce n’est pas le scénario des marchés.

Passé le moment de surprise

Après l’annonce surprise de Theresa May, le retour aux fondamentaux sera moins euphorique.

En effet, les ventes de détail sont attendues en recul de -0.4 % contre une progression de 1.3 % le mois passé. Ce chiffre est un élément important, car les économistes craignent un essoufflement de la demande intérieure sous l’effet de la hausse de l’inflation.

Et la succession d’élections sur un temps très court pourrait aussi peser sur la confiance des consommateurs et donc sur les ventes de détail.

tableaux20170421


Vous souhaitez me poser une question ?