Prévoir et oser se confronter au bilan

Posté le 30 décembre 2016

2016-194-CBC-Voeux-e-card

Je profite de cette dernière publication de l’année pour revenir sur mes prévisions pour l’année 2016. Et de voir celles qui se sont révélées exactes ou pas.

  • « Les démocrates vont rester à la Maison Blanche après une véritable déroute des républicains ». Je n’ai rien vu venir et comme beaucoup la victoire de Trump me semblait totalement irréaliste.

 

  • « La FED va poursuivre son resserrement monétaire et augmenter son taux directeur à 1.25 % contre 0.50 % actuellement ». Elle a bien resserré les taux, mais moins vite que prévu et plus tard que prévu, et nous terminons l’année avec un taux à 0.75 %.

 

  • « Le Brésil ne sortira pas de la récession malgré les JO. Après un recul de -4.1 % du PIB en 2015, ce dernier devrait encore afficher une baisse de -2 % en 2016 ». Le dernier chiffre pour le troisième trimestre donnait un recul du PIB de -2.87 % en chiffre annualisé.

 

  • « Le prix du baril ne va pas beaucoup remonter en 2016 sous l’effet de la demande qui demeure atone et une offre qui reste excédentaire, prix moyen 50 $ ». Finalement, le prix du baril est fortement remonté après sa chute en janvier à 27 $ et termine à 53 $ pour le WTI avec un cours moyen sur l’année de 43 $.

 

  • « Pour soutenir une croissance qui demeure trop faible, les autorités monétaires chinoises vont encore assouplir la politique monétaire avec un taux qui passera de 4.35 % à 3.35 % ». Taux inchangé avec une stabilisation de l’économie chinoise, ce qui a été la bonne surprise de cette année, et qui n’a donc pas eu besoin d’une baisse des taux.

 

  • « Après S&P, Moody’s va abaisser le rating de la Finlande ainsi que Fitch et cette dernière va perdre son AAA ». Dans les deux cas, le rating a été abaissé d’un cran et la Finlande a perdu son AAA

 

  • « Sarkozy va échouer à la primaire pour les élections présidentielles et va se retirer définitivement de la politique »

 

  • « La FED ne sera pas la seule banque centrale à augmenter ses taux en 2016. Mais des pays comme le Mexique, la Grande-Bretagne, le Qatar, … suivront le mouvement ». Hausse des taux au Mexique, au Qatar, en Arabie Saoudite, au Koweït et au Bahreïn.. mais évidemment pas en Grande-Bretagne suite au Brexit

 

  • « Mario Draghi va demander d’être déchargé de son mandat de président de la BCE pour la fin 2016. Normalement son mandat devait courir jusqu’en novembre 2019, mais après 5 ans, il estime normal de passer la main surtout après avoir traversé une période aussi mouvementée ». C’était mon cygne noir qui ne s’est heureusement pas réalisé.

 

  •  « Conséquence de tous ces événements et aussi de tous ceux que je n’ai pas prévu, la volatilité va être très forte sur les marchés financiers. Et l’indice VIX, qui mesure cette volatilité, et qui se situe fin 2015 à 17 devrait s’envoler à des niveaux de 35-45 en moyenne sur l’année ». Certes, la volatilité a commencé l’année en hausse, mais malgré les surprises comme le Brexit et l’élection de Trump, elle a évolué à des niveaux très faibles. En moyenne elle a évolué à 16.

Et comme c’est le temps des bilans, un petit regard sur l’évolution des marchés boursiers et en particulier les bourses européennes via le lien suivant : http://moneystore.be/2016/actu/valeurs-europennes-grosse-erreur-stratgistes

On se retrouve lundi pour mes prévisions pour l’année 2017 et d’ici là, je vous souhaite un excellent réveillon ainsi qu’une excellente année 2017.

tableaux20161230