Résister encore et toujours

Posté le 20 décembre 2016

41213

L’année 2016 sera à marquer d’une pierre noire et restera dans l’histoire comme une marque indélébile de la honte d’avoir laissé la ville d’Alep se faire détruire sans réaction. Mais aussi une année, après 2015, qui aura brisé les valeurs européennes et surtout meurtri ce peuple européen.

Evolution en Allemagne

Compliqué d’évoquer la situation économique en Allemagne après le drame d’hier soir. Et pourtant avant ce drame, l’indice IFO, qui mesure le climat des affaires, s’est amélioré légèrement à 111 contre 110.4.

La hausse de cet indice confirme que le dernier trimestre devrait connaitre une croissance largement plus élevée que les trimestres précédents. L’inflation devrait aussi continuer de se redresser et devrait approcher le niveau de 1 %.

L’heure des bilans et des prévisions approchant, il me semblait intéressant de publier le tableau des prévisions de croissance et d’inflation sur base d’un sondage mené par Reuters auprès de 500 analystes.

graphe20161220

La BOJ

Comme souligné hier, la BOJ a laissé ses taux inchangés à 7 contre 2. Elle a revu légèrement ses prévisions à la hausse avec un taux de croissance à 1.5 % en 2017 contre 1.2 % précédemment et un taux d’inflation à 1.1 %.

Elle garde bien évidemment sa politique monétaire visant à assurer une certaine pentification de la courbe et un taux à 10 ans qui resterait en territoire positif. La hausse des taux de la part de la FED et surtout la remontée des taux longs aux États-Unis aide fortement la BOJ dans son objectif.

Aide en Italie

Une aide de l’État italien pour sauver son secteur bancaire semble inéluctable et le gouvernement a demandé au parlement son accord pour lever 20 milliards d’euros en vue de stabiliser le système financier.

Ce montant devrait en grande partie être utilisé pour aider la Monte dei Paschi et sera évidemment un coût pour le budget de l’État alors même que l’Italie est déjà confrontée à un endettement excessif.

Hausse du dollar

Le dollar continue de se renforcer suite à un nouvel élargissement du spread entre les obligations américaines et européennes. Alors que le rendement du treasury reste autour des 2.60 %, le rendement du Bund 10 ans s’est tassé sensiblement à 0.25 %.

L’attaque en Allemagne ainsi que les tensions en Italie expliquent ce reflux des taux dans un contexte où la BCE va continuer à acheter massivement des obligations et continuer à peser sur les taux européens.

Il faut d’ailleurs constater qu’avec un niveau de 1.9 %, le rendement de l’obligation italienne à 10 ans n’a pratiquement pas bougé et a même un peu reculé par rapport à son niveau juste après le résultat du référendum.

tableaux20161220