Baisse de taux dans les pays émergents

Posté le 7 décembre 2016
financial graph on technology abstract background

financial graph on technology abstract background

« Incredibile », mais les bourses européennes ont connu une nouvelle séance de hausse, portées par le secteur bancaire.

Persuadés que la BCE fera tout pour éviter une tension intempestive et inutile sur les taux italiens, ces derniers ont amorcé une courbe rentrante et le secteur bancaire italien a rebondi.

Le sentiment que le secteur bancaire italien va connaitre une phase de consolidation a aussi plaidé en faveur du secteur. Et selon les dernières informations, l’Etat italien s’apprêterait à entrer au capital de la Monte dei Paschi di Siena à hauteur de 2 milliards d’euros.

Les bourses européennes ont également bénéficié de la publication d’une forte hausse des commandes dans l’industrie en Allemagne avec un bond de 4.9 % après un recul de -0.3 % en septembre.

Déception en Australie

Alors que le statu quo de la banque centrale australienne vient d’être confirmé et qu’une nouvelle baisse de taux semblait exclue, la publication du PIB au troisième trimestre vient remettre tout cela en cause.

Comme le montre le graphique, le PIB au troisième trimestre a reculé de -0.5 %, soit la plus forte baisse depuis 2008. Sur un an, la croissance est ramenée à 1.8 % contre 3.3 %.

graphe20161207

Ce fort recul s’explique par un recul des investissements malgré la hausse des prix des matières premières et par un recul des dépenses publiques.

Déception en Inde

Le recul des indices PMI en Inde a évidemment renforcé les perspectives de voir la banque centrale baisser son taux directeur.

D’autant plus que le gouvernement exerce une certaine pression sur cette dernière pour agir après la mesure extrêmement controversée de démonétiser les billets de 500 et 1.000 roupies.

Avec un taux d’inflation à 4.20 %, elle dispose d’une marge de manœuvre suffisante pour agir et une baisse de 25 bp du taux directeur pour le ramener à 6 %, soit son niveau de novembre 2010, est hautement probable.

Baisse de taux

Il pourrait aussi être question de baisse de taux au Brésil dans les prochains mois pour relancer l’économie. Comme dans le cas de l’Inde, le recul de l’inflation et les perspectives d’une poursuite du mouvement assure une latitude suffisante à la banque centrale pour agir.

Après donc la baisse des taux la semaine passée, un nouvel assouplissement monétaire pourrait intervenir début janvier et pourrait même être plus agressif par son ampleur.

tableaux20161207


Vous souhaitez me poser une question ?