Hausse des taux us en décembre

Posté le 16 novembre 2016
Closeup of woman holding shopping bags on the street with copy space

Closeup of woman holding shopping bags on the street with copy space

La hausse des taux de la part de la FED aura bien lieu en décembre après la publication du chiffre des ventes de détail.

Hausse des taux

La hausse de 0.8 % des ventes de détail, après une progression de 0.3 %, a fortement renforcé l’hypothèse d’une hausse des taux en décembre. Même le chiffre, hors automobile, affiche une progression de 0.8 %, preuve que tous les secteurs ont bénéficié de cette embellie.

graphe20161116

Sur un an, les ventes de détail ont augmenté de 4.3 % confirmant la croissance de l’économie américaine qui devrait être autour des 3 % cette année.

La hausse de 0.5 % des prix à l’importation n’a fait que renforcer ce sentiment comme le montre le graphique d’évolution du rendement du treasury 2 ans.

graphe20161116a

Effet collatéral

Cette hausse des taux attendue aux États-Unis de la part de la FED et surtout la hausse des taux longs n’est pas sans effet sur les devises des marchés émergents, comme je l’ai déjà signalé, mais également sur les taux obligataires dans ces pays.

Il suffit d’observer la forte hausse du rendement de l’obligation mexicaine à 10 ans, qui a vu son taux augmenter de plus de 100 bp sur la semaine (en orange sur le graphique), ou l’obligation brésilienne à 10 ans qui a connu le même mouvement (en mauve sur le graphique).

graphe20161116b

Et les obligations des pays asiatiques n’ont pas été épargnées par la correction, mais dans une ampleur moindre, c’est-à-dire des hausses de 20 bp comme la hausse des taux us.

Et la hausse du rendement du bund 10 ans a aussi entrainé un élargissement des spreads par rapport aux obligations des pays périphériques comme le montre celui entre l’Italie et l’Allemagne.

graphe20161016c

Inflation en hausse

La hausse de l’inflation en Grande-Bretagne s’est ralentie à 0.9 % contre 1 %, mais la hausse des prix à la production confirme que la tendance restera fortement à la hausse en 2017.

Alors qu’en Espagne, la hausse a été plus conséquente que prévu avec une progression mensuelle de 0.80 % contre 0 %, soit un taux annuel de 0.70 % contre 0.50 %.

Le rebond du prix du baril renforce par effet de ricochet les perspectives de hausse de l’inflation en zone euro, surtout après les indices en Allemagne et en Espagne.

En Suède, la progression de l’inflation sur 1 an à 1.40 % contre 1.20 % est, selon les propos du gouverneur de la banque centrale, l’effet de la politique des rachats d’obligations et de la baisse des taux.

Cependant, le sentiment que l’assouplissement monétaire arrive à son terme a provoqué une légère hausse de la couronne suédoise.

tableaux20161116