Les marchés ont déjà voté

Posté le 8 novembre 2016
Chinese currency forming a graph, Appreciation of the Chinese yuan

Chinese currency forming a graph, Appreciation of the Chinese yuan

Nous allons donc maintenant rentrer en phase d’attente, même si pour les marchés les jeux sont déjà faits. Mais on sait après le Brexit que la certitude n’existe plus et qu’il faudra attendre les résultats.

Mais dans les faits, les marchés ont déjà voté comme le montre la hausse des bourses, la remontée des rendements obligataires américains et la remontée du peso mexicain par rapport au dollar qui est passé de 19.36 à 18.58 et la chute de l’indice VIX.

La Chine se stabilise

En attendant, il faut apprécier la publication des indicateurs, qui sont dans leur grande majorité plutôt rassurants.

En Chine, même si le chiffre reste négatif,  les exportations ont reculé de -7.3% sur un an contre -10% le mois passé. Et les importations ont reculé de -1.4% contre -1.9% le mois précédent. Ces chiffres montrent une lente amélioration de l’économie chinoise et une reprise de la demande intérieure.

Même si ce chiffre montre une amélioration, il faut bien reconnaitre qu’elle est encore faible par rapport à la lente dévaluation de la devise que pratiquent les autorités, comme le montre le graphique de la parité en USD/CNH.

graphe20161108

Et pourtant, les autorités continuent d’intervenir pour limiter le recul de la devise comme le montre la diminution des réserves. Ces dernières ont chuté de 45.7 milliards de dollars en octobre et se situent à leur niveau le plus bas depuis 2011.

graphe20161108a

Il est évident que les perspectives de hausse de taux aux Etats-Unis accentuent la progression du dollar ce que les autorités monétaires tendent de contenir, raison pour lesquelles les réserves de change n’ont pas cessé de reculer depuis le début de l’année.

Chiffres plus mitigés en zone euro

Si l’indice Sentix, qui mesure le moral des investisseurs en zone euro, a progressé à 13.1 contre 8.5, par contre, les ventes de détail ont reculé.

Le recul a été de -0.2% d’un mois à l’autre, soit sur un an, une hausse de 1.1%.

Petit clin d’œil mais qui n’est pas si drôle que cela pour le commerce en Belgique,  les ventes de détail ont reculé sur un an de -3.2% chez nous. Et pendant la même période, les ventes de détail ont augmenté de 15.2% au Luxembourg, effet de la taxe sur les boissons alcoolisées ?

Autre petite déception, les commandes à l’industrie en Allemagne ont baissé de -0.6% en septembre contre une hausse de 0.9%. Ce chiffre ne devrait cependant pas remettre en cause le taux de croissance de cette année.

tableaux20161108