Le Chant d’Eole confirme son envol

Posté le 2 novembre 2016

IMG_0777

Posé comme un navire amiral, le chai du Chant d’Eole en impose. Quand on arrive on est tout de suite attiré par la grande terrasse qui vous happe vers le grand large.

Le regard se pose alors sur une mer de vignes, avec au fond un vallon, et, dominant le tout, deux éoliennes qui expliquent le choix du nom.

Car ce lieu, ces vignes, sont brassées par un courant d’air qui apporte au domaine un plus indéniable, car il protège les vignes des risques de gel.

Ce domaine ne se résume bien évidemment pas uniquement à son chai et à ses éoliennes.

IMG_0780

Réchauffement climatique ou pas, la rencontre d’un territoire majoritairement calcaire et d’un savoir-faire champenois ont permis d’élaborer des vins mousseux de qualité.

Le Chant d’Eole élabore deux cuvées, un Blanc de Blancs composé majoritairement de chardonnay et, un Rosé à base de chardonnay et de pinot noir. Ces deux cuvées sont élaborées en brut.

La cuvée Blanc de Blancs est caractérisée par de fines bulles et par un nez plein de fraicheur avec une petite touche d’agrume.

C’est une belle découverte que cette cuvée élaborée selon la méthode traditionnelle qui se caractérise par une seconde fermentation en bouteille et un vieillissement sur lattes de 15 mois.

J’ai eu l’occasion de découvrir ce domaine lors d’un événement organisé par la banque, mais n’hésitez pas à faire le détour, car l’espace de dégustation est ouvert du mardi au samedi de 10 h à 18 h. http://www.chantdeole.be/