L’impact politique sur les marchés

Posté le 31 octobre 2016
Industrial container freight Trade Port beautiful scene at sunset

Industrial container freight Trade Port beautiful scene at sunset

Le très bon chiffre du PIB aux Etats-Unis a été totalement escamoté par l’annonce par le patron du FBI de rouvrir l’enquête sur les mails d’Hillary Clinton.

Chiffres du PIB

Et pourtant ce chiffre s’est non seulement révélé meilleur que prévu, mais en plus il s’agit du niveau le plus élevé depuis 2 ans.

Il a progressé de 2.9% contre 1.4% le trimestre précédent. Même si la consommation des ménages n’a affiché qu’une progression de 2.1% en rythme annualisé contre 4.3% au trimestre précédent, elle demeure un facteur essentiel de la croissance.

Cette hausse a été assurée aussi par les exportations (0.83% contre 0.18%), et par les dépenses en infrastructures.

Mais ce chiffre a été effacé par l’annonce du FBI et au lieu d’avoir un dollar en hausse ce dernier a reculé légèrement, et les taux obligataires n’ont plus bougé.

Et évidemment le peso mexicain, notre nouvel indicateur, a reculé et est passé de 18.55 à 18.93 par rapport au dollar.

Pour compliquer encore les choses et rendre les prochains jours encore un peu plus incertains, les discussions en vue de préparer la réunion de l’OPEP de fin de novembre ont achoppé. L’Iran bloque toujours sur un gel de sa production, ce qui fait craindre un échec d’un gel global. Résultat, le prix du baril a corrigé sensiblement.

Déception au Japon

Et pour couronner le tout, les chiffres sur l’économie japonaise ne montrent aucun signe d’améliorations tangibles. La production industrielle est restée inchangée d’un mois à l’autre et surtout les ventes de détail ont reculé de -1.9% sur un an contre -1.8%.

Ce recul de la production est une très mauvaise surprise alors que les analystes tablaient sur une hausse de 1%.

Après ces chiffres et ceux du niveau de l’inflation, il apparait clairement que la BOJ va devoir revoir à la baisse ses prévisions d’inflation pour les prochaines années.

Hausse de l’inflation

L’inflation en Allemagne a encore progressé à 0.7% contre 0.5%, soit son niveau le plus élevé depuis 2 ans. Cette accélération de l’inflation ne va cependant pas influencer le niveau d’inflation en zone euro, inflation attendue à 0.8% comme le mois passé.

graphe20161030

Par rapport aux Etats-Unis, la croissance au troisième trimestre ne sera que de 0.3% soit un taux annuel de 1.6%, selon les estimations.

tableaux20161030