L’inéluctable hausse des taux US

Posté le 17 octobre 2016

iStock_000073708859_Large

Le différentiel de taux entre le treasury 2 ans et le bund 2 ans reste élevé comme le montre le graphique et explique la fermeté du dollar par rapport à l’euro.

graphe20161017b

Hausse des taux

Même si la BCE se réunit ce jeudi, la question de la hausse des taux n’est évidemment pas dans son chef.

Il s’agit toujours de l’éternelle question de l’attitude de la FED alors que le mouvement de hausse des taux aux Etats-Unis se poursuit. Le rendement du treasury 10 ans à 1.79% se situe à son niveau le plus élevé depuis juin.

Il faut dire que la hausse de 0.6% des ventes de détail ainsi que la remontée des prix à la production ont soutenu cette tendance.

graphe20161017

Les prix à la production ont augmenté de 0.3% d’un mois à l’autre et de 0.7% sur un an. Par rapport au mois passé la tendance s’est donc fortement accélérée étant donné qu’ils étaient flats sur un an.

graphe20161017bb

Même si Janet Yellen reste très prudente et qu’elle a laissé sous-entendre qu’une hausse temporaire de l’inflation ne justifierait pas nécessairement une remontée automatique des taux, la hausse en décembre est inéluctable.

La rupture

Le Brexit n’est toujours pas une réalité mais il a déjà creusé un fossé immense dans la population britannique sans parler de celui entre l’Ecosse et le reste de la Grande-Bretagne.

Ainsi, le dernier indice de confiance des consommateurs publié par Deloitte montre une hausse de 3% de la confiance depuis le trimestre précédent, soit le niveau le plus élevé depuis 5 ans. Mais à Londres, cet indice a reculé de 3%.

Le gap est donc énorme entre ceux qui ont voté pour le Brexit et ceux qui ont voté pour le maintien et ce gap risque fort de provoquer une énorme fracture dans la société.

Le sterling est parvenu à se stabiliser mais reste sous pression surtout par rapport au dollar dans la perspective de la hausse des taux en décembre de la part de la FED.

tableaux20161017


Vous souhaitez me poser une question ?