Attention au recul de la production manufacturière

Posté le 15 septembre 2016
Container Cargo freight ship with working crane bridge in shipyard at Silhouette With sunset, Logistic Import Export background concept.

Container Cargo freight ship with working crane bridge in shipyard at Silhouette With sunset, Logistic Import Export background concept.

Quelques indicateurs au Japon montrent une stabilisation de l’économie.

Indices Tankan

L’indice Tankan manufacturier a progressé à 5 contre 1 (voir graphique), mais demeure cependant encore faible essentiellement affecté par la cherté du yen qui pénalise les exportations.

graphe20160915

Par contre, l’indice des services est en recul à 14 contre 18, soit son niveau le plus faible depuis 18 mois.

Ces indicateurs ne rendront pas la tâche plus facile à la BOJ lors de sa réunion la semaine prochaine, car ils montrent une petite stabilisation mais à des niveaux très faibles.

Production en baisse

Ce meilleur indice au Japon ne peut cependant pas masquer le ralentissement généralisé que l’on observe de nouveau dans l’industrie manufacturière. Le recul de l’indice ISM manufacturier aux États-Unis nous avait déjà donné une sérieuse indication de la tendance.

La production industrielle aux États-Unis est donc attendue en recul de -0.3 % contre 0.7 %, et les utilisations des capacités industrielles devraient revenir à 75.7 % contre 75.9 %. Comme en plus, les ventes de détail sont attendues en faible hausse, la réaction à ces chiffres sera positive, car ils excluent une hausse des taux de la part de la FED en septembre.

Même déconvenue pour la production industrielle en zone euro qui a diminué de -1.1 % d’un mois à l’autre et qui, sur un an, affiche une baisse de -0.5 %. Ce recul sur un an est la conséquence d’une baisse de la production d’énergie, et de la production de biens d’investissement.

graphe20160915b

Avec une inflation attendue stable à 0.8 % en taux annuel en zone euro, ces chiffres ne font que confirmer la faiblesse de la croissance et sont totalement en adéquation avec l’atonie des indices PMI.

Réunion de la BOE

La BOE devrait laisser ses taux inchangés à 0.25 % lors de sa réunion, en l’absence d’indications suffisamment claires. Le chiffre attendu des ventes de détail devrait marquer le pas, mais pas suffisamment pour provoquer une sérieuse inquiétude.

D’un mois à l’autre, les ventes de détail, hors énergie, sont attendues en recul de -0.5 % contre 1.4 % le mois passé, soit un taux annuel de 4.8 % contre 5.4 %.

Le risque est évidemment que la hausse attendue de l’inflation vienne amputer sérieusement le budget des ménages et grever les dépenses de consommation.

Jusqu’à présent le marché de l’emploi ne montre pas de signe de dégradation de la situation avec un taux de chômage stable à 4.9 % sur les trois derniers mois. Et l’économie anglaise fait même mieux en ayant créé 174.000 emplois en trois mois, soit un taux d’emploi à 74.5 %.

Mais par contre, les salaires n’ont augmenté que de 2.3 % en juillet contre 2.5 % précédemment et la hausse de l’inflation fait craindre une sérieuse érosion des salaires.

tableaux20160915