Le dollar en avance sur les taux

Posté le 31 août 2016
Dollar, euro, pound and yen signs. Ñurrency exchange concept. 3d

Dollar, euro, pound and yen signs. Ñurrency exchange concept. 3d

Alors que le dollar commence tout doucement à anticiper une hausse des taux, le marché obligataire américain semble plus sceptique.

Divergence de vues

Le dollar a clairement amorcé un mouvement de hausse depuis le discours de Janet Yellen en passant de 1.13 à 1.1150 par rapport à l’euro et de 100.50 à 103 par rapport au yen. Et ce mouvement s’explique évidemment aisément par un différentiel de taux plus favorable au dollar, qui incite les investisseurs à acquérir des actifs en dollar.

Par contre, le marché obligataire, après une petite hausse des rendements vendredi, a vu ces derniers retomber et il fait preuve d’une relative apathie. Clairement, il ne croit pas à une hausse des taux en septembre ce qui explique cette réaction.

En attendant, les chiffres aux États-Unis continuent de renforcer le scénario d’une hausse graduelle des taux. L’indice de confiance des consommateurs a poursuivi sa hausse et a atteint son niveau le plus élevé depuis 11 mois.

Et le marché immobilier consolide sa position avec une hausse de 5.1 % sur un an du prix moyen d’une maison dans les 20 grandes métropoles américaines contre une hausse de 5.3 % le mois passé.

Inflation zone euro

Même si l’inflation, hors alimentation et énergie, en Belgique a reculé à 2.15 % contre 2.18 % (2.16 % contre 2.28 % pour l’inflation), elle reste largement au-dessus de l’inflation en zone euro. En effet, l’inflation de base en zone euro, publiée ce jour, devrait rester stable à 0.9 %.

graphe20160831

Et le contraste est encore plus frappant avec l’Allemagne où l’inflation a légèrement reculé à 0.3 % contre 0.4 %.

Cette divergence, pour ne pas dire ce gap, s’explique par les hausses des accises qui ont augmenté sur les boissons et par la hausse des prix des légumes vu le temps pourri de cette année.

Et si l’on tient compte de l’énergie, il faut tenir compte de la hausse de la TVA et des taxes en Flandre. Selon, les statistiques publiées par le SPF Economie, l’électricité coûte 31.5 % plus cher qu’il y a un an, le gaz naturel 12.5 % plus cher, alors que le prix du gasoil a reculé de -27.8 % sur un an.

Cette faiblesse de l’inflation en zone euro s’accompagne d’un certain fléchissement de la confiance. Après le recul de l’indice IFO en Allemagne, c’est au tour de l’indice du sentiment économique publié par la Commission qui marque le pas comme le montre le graphique.

graphe20160831b

Deux indicateurs importants

On connait l’importance du chiffre des créations d’emploi aux États-Unis qui sera publié vendredi, et donc le chiffre des créations d’emploi dans le secteur privé publié par ADP donne déjà une première indication.

Selon les prévisions, ces créations devraient s’élever à 171.000 contre 179.000.

Autre indicateur à suivre, le taux de croissance au deuxième trimestre en Inde. Après un taux de croissance de 7.9 %, la croissance est attendue à 7.6 %, donc en léger recul, mais qui reste un niveau largement supérieur aux autres pays émergents. Pour autant, ce taux de croissance demeure fragile et n’est pas suffisant pour créer plus d’emploi.

tableaux20160831