Poursuite de la stabilisation des marchés

Posté le 30 juin 2016
Muenster, Germany - August 25, 2012: List of stock market indices on a high resolution LCD screen presented on iPhone 4 Stocks application. A stock market index is a method of measuring the value of a section of the stock market.

Muenster, Germany – August 25, 2012: List of stock market indices on a high resolution LCD screen presented on iPhone 4 Stocks application. A stock market index is a method of measuring the value of a section of the stock market.

Les marchés donnent le sentiment de vouloir remettre les compteurs à zéro dans l’attente d’une clarification de la situation.

Indices aux États-Unis

Il faut aussi reconnaitre que les indicateurs économiques restent très bien orientés aux États-Unis. Les dépenses de consommation ont ainsi augmenté de 0.4 % après une hausse de 1.1 % le mois passé.

Ce chiffre confirme l’amélioration de la croissance au deuxième trimestre avec une inflation qui reste contenue comme le montre la publication de l’indice PCE à 1.6 %.

graphe20160630

Stabilisation des devises

Un facteur qui contribue largement à l’accalmie sur les bourses est la stabilisation des devises. Le sterling a trouvé un point de stabilisation, pas encore d’équilibre, aussi bien par rapport au dollar que par rapport à l’euro (le graphique représente l’évolution de la parité en EUR/GBP). Mais le yen également, qui est un peu moins ferme, avec un niveau de 102.60 par rapport au dollar.

graphe20160630b

Il en est de même pour la parité en EUR/USD qui se situe à 1.11 et celle de l’EUR/CHF qui se traite à 1.0875.

Mauvais indicateurs au Japon

Par contre, pas de reprise dans les indicateurs au Japon, avec un recul de -2.3 % des commandes à l’industrie. Ce recul est toujours la conséquence de la faiblesse de la demande intérieure et de la chute très sensible des exportations.

Cette faiblesse se répercute bien évidemment dans le niveau d’inflation qui se situe à -0.3 % (voir graphique) et qui pourrait même encore s’accentuer alors que l’on table sur une inflation à -0.4 %. L’objectif de 2 % que la BOJ cherche à atteindre à tout prix semble totalement irréaliste, d’autant plus qu’elle vise ce niveau depuis 2013.

graphe20160630bb

Le gouvernement japonais devrait annoncer de nouvelles mesures de soutien de l’économie à l’automne alors que la BOJ devrait maintenir ses mesures d’assouplissement monétaire.

Les banques centrales

Une des clés qui explique aussi le retour à un calme relatif sur les marchés boursiers est l’intervention des banques centrales. Elles restent à la manœuvre depuis le début de la crise et vont encore le rester pour une longue période.

La perspective de voir les taux bas pour une longue période en zone euro, du fait que la FED ne va pas se précipiter pour augmenter ses taux et que la BOE pourrait prendre de nouvelles mesures d’assouplissement sont certainement un facteur de stabilisation.

tableaux20160630