A la recherche d’un nouveau souffle

Posté le 13 mai 2016
flag of Brazil on cracked wooden texture

flag of Brazil on cracked wooden texture

Les conséquences d’un Brexit seraient désastreuses et entraineraient une chute du sterling et une hausse du chômage.

BOE

Voilà en substance le message délivré par le gouverneur Mark Camey après la réunion de la BOE. Comme la perspective de ce référendum pèse déjà sur l’activité économique, la BOE a revu à la baisse ses prévisions de croissance. Elle table sur une croissance de 2 % cette année contre 2.2 % et de 2.3 % contre 2.4 % en 2017.

Concernant l’inflation, la BOE estime qu’elle devrait dépasser l’objectif des 2 % dans les deux ans. Et en cas de maintien dans l’UE, une hausse des taux devrait intervenir au début de l’année prochaine.

Pas d’inflation

Par contre, par de réelles perspectives de hausse de l’inflation en zone euro si l’on se base sur les chiffres qui vont être publiés ce vendredi.

En Allemagne, le taux d’inflation d’un mois à l’autre est attendu à -0.5 % contre -0.3 %, soit un taux annuel à -0.3 % contre -0.1 %. En Espagne, ce taux annuel devrait rester inchangé à -1.2 % et en Italie il est attendu à -0.3 % contre -0.2 %.

Le constat est donc toujours le même, à savoir, qu’en dépit des mesures exceptionnelles de la BCE, l’inflation ne repart toujours pas la hausse. Et aussi que l’économie ne redémarre par franchement.

Nouvel indice de cette faiblesse, la production industrielle en zone euro a reculé de -0.8 % en mars, soit un taux annuel de 0.2 % contre 1 %. Et pour une fois, tous les secteurs ont connu une baisse sauf celui de l’énergie.

Cependant, il n’est pas encore envisageable de voir la BCE dégainer de nouvelles mesures et il faudrait un nouveau choc pour la voir agir.

Recherche d’un second souffle

Les marchés boursiers sont en recherche d’un nouveau souffle, en particulier aux États-Unis et les indices du jour pourraient à ce titre donner des indications intéressantes.

Les ménages sont-ils en confiance et ont-ils retrouvé le chemin de la consommation ? L’indice de confiance de Michigan est attendu en légère hausse à 91 contre 89, et les ventes de détail, hors automobiles, sont attendues en hausse de 0.5 % contre 0.2 %.

Même si la hausse se fait attendre, l’inflation aux États-Unis montre des signes de progression. Ainsi, l’indice des prix à la production devait augmenter de 0.1 % d’un mois à l’autre contre un recul de -0.1 % le mois passé.

Pour autant, la FED ne devrait agir au plutôt qu’en septembre. Il n’est dès lors pas étonnant que le rendement du treasury 2 ans soit revenu à 0.75 % après son pic de début d’année comme le montre le graphique.

graphe20160513b

Une page se tourne

Les marchés financiers ont salué le départ de Rousseff avec une hausse de la bourse (ligne noire). Le nouveau chef d’État, Michel Temer, va devoir s’atteler rapidement à restaurer la confiance. Il a déjà constitué un nouveau gouvernement qui doit annoncer des mesures d’austérité et relancer dans le même temps la croissance.

graphe20160513

tableaux20160513