Pas d’atterrissage brutal en Chine

Posté le 19 janvier 2016

Blog-chine-activité-croissance

Sans surprise, la croissance en Chine a été de 6.8 % au quatrième trimestre.

La croissance en Chine

Sur l’ensemble de l’année 2015, la croissance en Chine a été de 6.9 % contre 7.3 %, soit son taux le plus bas depuis 25 ans. Ce chiffre confirme l’atterrissage en douceur de l’économie chinoise, mais aussi le poids moindre de cette économie dans la croissance mondiale à l’avenir.

Le constat doit être nuancé, car la production industrielle a faiblement progressé de 5.9 % en rythme annuel contre 6.2 %, les ventes de détail ont connu une hausse de 11.1 % contre 11.2 %, et les investissements ont augmenté de 10 % contre 10.2 %.

La hausse de 1.6 % des prix immobiliers en décembre par rapport à décembre 2014 montre que le marché immobilier se redresse, mais il demeure un énorme stock de maisons invendues.

Le constat est nuancé concernant l’économie chinoise, mais une stabilisation de la devise chinoise devrait grandement aider à stabiliser les marchés. Après avoir fixé le niveau de 6.5590 pour la parité USD/CNY hier, ce matin le nouveau pivot a été fixé à 6.5596.

Un froid … polonais

Je voudrais revenir sur un événement de vendredi soir qui a été occulté par le retour de l’Iran au premier plan.

L’agence de rating S&P a, en effet, décidé d’abaisser le rating de la Pologne de A- à BBB+ tout en gardant une perspective négative, ce qui laisse la porte ouverte à une nouvelle dégradation du rating.

S&P justifie sa décision par le résultat des élections qui a vu le parti nationaliste conservateur arracher la majorité absolue. Depuis sa prise de fonction, ce parti a pris des mesures qui visent l’indépendance de la justice, de la presse et de la banque centrale. C’est spécifiquement ces décisions qui ont motivé la décision de S&P.

Résultat, car cet abaissement de rating n’était pas du tout attendu, le zloty polonais s’est effondré par rapport à l’euro comme le montre le graphe. Et même si les autres agences de rating n’ont pas changé leur position, la devise polonaise devrait rester sous pression.

graphe20160119

Le pétrole

Selon un rapport de l’OPEP, la production devrait diminuer de 660.000 barils par jour en 2016 hors pays de l’OPEP. Mais pour le moment ce mouvement n’est pas encore une réalité, car l’Iran a annoncé hier son intention d’augmenter de 500.000 barils par jour sa production. Le prix du baril ne devrait pas remonter à court terme dans ce contexte.

Et en mémoire de Michel Tournier « Être homme, c’est créer, et une vie où la création n’aurait aucune place ne vaudrait pas d’être vécue, parce qu’il lui manquerait cette étincelle divine qui en fait une vie humaine ».

tableaux20160119