Geste historique de la part de la FED

Posté le 17 décembre 2015

Blog-etatsunis

Décision historique de la FED qui est confiante sur l’état de l’économie

Hausse des taux

Le taux des Fed Funds est donc passé d’une fourchette de 0 % – 0.25 % à 0.25 % -0.50 % après la décision de cette nuit.

« Avec une économie qui se comporte bien et qui devrait continuer à le faire, le comité a jugé qu’une hausse modeste de l’objectif des Fed Funds est maintenant appropriée » a déclaré Janet Yellen. Et élément essentiel dans le message distillé par la FED, c’est que sa politique monétaire restera accommodante.

Comme le montre le tableau qui résume la différence entre l’état de l’économie américaine en 2007 et aujourd’hui,  l’économie américaine a largement surmonté la crise.

graphe20151217

La FED table sur une croissance de 2.4 % l’année prochaine et une baisse du taux du chômage à 4.7 %. Dans ce contexte, elle projette un taux des Fed Funds à 1.375 % d’ici fin 2016.

Réactions des marchés

Cette décision largement attendue a été saluée par les marchés financiers avec une hausse des bourses, une hausse du dollar et une hausse des rendements obligataires. Le rendement du treasury 2 ans est repassé au-dessus des 1 % ce qui reflète un léger déplacement de la courbe sur les périodes courtes plutôt que longues.  Le graphe en annexe représente la courbe américaine,  en orange la courbe actuelle par rapport à celle en date du 17 décembre 2014.

graphe20151217bb

Confiance en zone euro

Les indices PMI en zone euro sont restés bien orientés en décembre comme le montrent les graphes, à l’exception d’un recul en France suite aux attentats. Ces indices confirment que la croissance en zone euro au quatrième trimestre devrait être de 0.4 %.

graphe20151217b

L’indice IFO attendu en Allemagne devrait confirmer cette tendance avec un niveau de 105 contre 104.7, ce qui devrait consolider le rallye boursier de ces deux derniers jours.

Autre femme, autre destin

Si Janet Yellen fait les titres de la presse financière et récolte des avis très positifs, en revanche Dilma Roussef doit continuer de faire face à une fronde qui pourrait bien l’emporter. Devant ce chaos politique, Fitch a abaissé la note du Brésil dans la catégorie des junk bunds à BB+ avec des perspectives négatives. Il s’agit de la seconde baisse de la part d’une agence en trois mois et cela fait évidemment craindre de voir Moody’s décider la même chose.

tableaux20151217