Une fin d’année volatile

Posté le 14 décembre 2015
Conceptual oil chart dropdown.

Conceptual oil chart dropdown.

La fin de l’année va se terminer dans une volatilité qui va rester extrêmement élevée et avec beaucoup de tension.

La réunion de la FED

Un facteur important de volatilité est bien évidemment la réunion de la FED, qui se tiendra mardi et mercredi.

La hausse de 0.2 % des ventes de détail, mais surtout de 0.6 % des ventes hors automobiles, confirme la bonne tenue de l’économie américaine. Tout comme d’ailleurs la hausse de l’indice de confiance des consommateurs.

graphe20151214

Mais malgré ce contexte favorable, la crainte qui domine à la veille de cette première hausse depuis 2006, est le scénario pour la suite de la part de la FED. Les marchés tablent sur un discours rassurant et prudent de la part de Janet Yellen et sur une hausse graduelle des taux.

Les matières premières

L’autre facteur qui crée énormément de volatilité est la poursuite du recul des prix des matières premières. Et en particulier la forte chute du prix du baril, chute qui s’est encore accélérée ces derniers jours.

Selon l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE), le marché du pétrole restera saturé jusqu’à la fin  2016. Selon l’AIE, « dans la mesure où les stocks continueront de gonfler en 2016, il y aura encore beaucoup de pétrole pesant sur le marché ». Car comme en 2015 on devrait assister à une baisse de la demande, mais surtout une nette progression de la production de la part de l’OPEP.

La Chine

La Chine a été cette année un énorme facteur d’incertitude et de volatilité, mais les derniers indicateurs montrent que l’économie chinoise semble se stabiliser.

La production industrielle a augmenté de 6.2 %, soit sa plus forte hausse depuis 5 mois. De même, les ventes de détail ont progressé de 11.2 % contre 11 % le mois passé, soit la plus forte hausse depuis le début de l’année.

Pour autant, le yuan s’est déprécié (le graphe reflète l’évolution de la parité en USD/CNH) sensiblement et se traite à son niveau le plus bas depuis 4 ans et demi. Ce mouvement s’explique en partie par l’annonce faite par The China Foreign Exchange Trade System de lancer un nouveau « trade-weighted yuan exchange rate index » en vue de désarrimer le yuan du dollar. Le yuan se traitera alors par rapport à un panier de 13 devises dans lequel le dollar pèsera 26.4 %, l’euro 21.39 % et le yen 14.68 %.

graphe20151214b

À côté du yuan très volatile ces derniers jours, les devises liées aux matières premières sont aussi extrêmement volatiles tout comme celles qui pourraient subir les effets de la décision de la FED.

tableaux20151214