Plus de doute aux Etats-Unis

Posté le 7 décembre 2015

41220

Le chiffre des créations d’emploi a soutenu fortement la bourse américaine tout en renforçant la probabilité d’une hausse des taux.

Les chiffres du chômage

Le chiffre des créations d’emploi a été de 211.000, avec en prime une révision à la hausse de 35.000 pour le chiffre du mois précédent. Le taux de chômage est resté stable à 5 % et, donnée plutôt encourageante, le taux d’emploi s’est légèrement redressé à 62.5 % contre 62.4 %.

graphe20151207

Le seul petit bémol est que la hausse du salaire moyen n’a été que de 0.2 % en novembre, soit une hausse de 2.3 % sur un an contre 2.5 %.

La hausse de taux est donc une évidence et aura bien lieu lors de la prochaine réunion de la FED du 15 et 16 décembre. Le rendement du treasury 2 ans se situe à 0.96 %, soit son niveau le plus élevé depuis avril 2010.

Et la hausse de plus de 2 % de la bourse américaine prouve que les opérateurs ont complètement intégré cette hausse, hausse qui sera de toute façon modérée et graduelle en 2016.

Mario essaye de se rattraper

Face à la hausse de l’euro et surtout au paradoxe extrême de voir les rendements obligataires en forte hausse, Mario Draghi a essayé vendredi de faire retomber la tension. Il faut dire que le rendement du bund 10 ans a progressé de 44 % sur une seule séance en passant à 0.70 %.

Il a ainsi déclaré, « je peux donc dire avec confiance, et sans la moindre complaisance, que nous assurerons le retour de l’inflation à 2 % sans délai parce que nous sommes en train de déployer des instruments qui, nous le pensons, permettrons d’y parvenir, et parce que nous pouvons, dans tous les cas, déployer encore plus nos instruments si cela se révèle nécessaire ».

Le Japon se redresse

Les indices de confiance au Japon confirment que ce dernier devrait sortir de la récession. L’indice Tankan a progressé à 9 contre 3 avec une perspective d’une légère reprise de la demande intérieure.

graphe20151207b

La perspective de hausse de taux renforce le dollar par rapport au yen et cette baisse du yen est évidemment un élément positif dont l’économie japonaise a bien besoin.

tableaux20151207