Bruxelles, ma belle !

Posté le 23 novembre 2015

Blog16114

C’est une semaine particulière qui s’ouvre ce matin avec Bruxelles en état de siège et des marchés financiers qui seront relativement calmes suite au Thanksgiving jeudi aux Etats-Unis.

L’euro en recul

Après les propos de Peter Praet, Mario Draghi a enfoncé le clou en déclarant « si nous décidons que la trajectoire actuelle de notre politique n’est pas suffisante pour atteindre notre objectif, nous ferons ce que nous devons faire pour faire remonter l’inflation aussi rapidement que possible ». Et pour arriver à ses fins, Mario Draghi a clairement laissé entendre que la BCE allait agir lors de la prochaine réunion du 3 décembre. « Si nous concluons que l’équilibre des risques pour notre objectif de stabilité des prix à moyen terme s’oriente à la baisse, nous agirons en utilisant tous les instruments disponibles dans le cadre de notre mandat ».

La conséquence la plus visible est évidemment le recul très sensible de l’euro par rapport au dollar comme le montre le graphe.

graphe20151123

Et si l’on doit reprendre le graphe que nous suivons depuis quelques jours déjà avec l’évolution de la parité en EUR/USD d’un côté, et de l’autre le différentiel de taux entre les taux américains et les taux allemands, cet écart de taux ne fait que s’élargir et évolue de façon inversement proportionnel à la parité.

graphe20151123b

Stimuler la demande

Devant l’échec cuisant de sa politique, le premier ministre japonais Abe veut stimuler la demande intérieure pour palier à l’insuffisance de la croissance par les exportations. Il aurait l’intention d’augmenter le salaire minimum de 3% et de revaloriser les petites pensions pour soutenir la consommation et ainsi sortir de l’ornière de l’inflation nulle voir de la quasi déflation.

Alors même que les mesures de soutien de la banque centrale avec des injections de liquidité n’ont pas réussi à inverser la tendance sur le front de l’inflation,  ces nouvelles mesures laissent un peu sceptique.

Bruxelles en état de siège

Nous allons devoir apprendre à vivre différemment et plus rien ne sera comme avant après ce 21 novembre. Nous vivons depuis le 13 novembre dans un contexte de vive tension et de peur avec des conséquences qui sont encore difficilement mesurables.

Devant la menace nous allons devoir apprendre à vivre autrement et encore plus dans le respect de l’autre pour offrir un front uni face à l’adversité et à la barbarie.

Vu le  niveau d’alerte à Bruxelles, la plupart des banques ont décidé de fermer leurs sièges centraux, ce qui est le cas aussi pour CBC. Tout sera cependant fait pour assurer évidemment le même service durant cette journée.

Pour des raisons techniques, le tableau journalier n’est pas disponible sous son format habituel ni avec les mêmes informations. Et il faut cliquer sur le lien pour l’ouvrir.

Bid Ask High