Le signal positif de la hausse des taux

Posté le 19 novembre 2015
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les marchés boursiers américains ont peut-être enfin intégré que la hausse des taux doit se voir sous le prisme d’une amélioration de l’économie et est donc un signal positif.

Le message de la FED

Les dernières minutes de la réunion de la FED ne laissent plus planer le moindre doute quant aux intentions de cette dernière. On peut ainsi lire que « la plupart des participants ont jugé que les risques baissiers en lien avec les développements économiques et financiers à l’étranger avaient diminué et ont estimé que les risques pour les perspectives de l’activité économique et du marché du travail étaient parfaitement équilibrés ».

Les taux d’intérêt aux États-Unis n’ont pratiquement pas bougé avec un rendement à 0.88 % pour le 2 ans, ce qui n’empêche nullement le spread entre les taux allemands et les taux américains de continuer à s’élargir. Et comme le montre le graphe déjà exploité précédemment, cet élargissement du spread entraine une hausse du dollar.

graphe20151119

Le dollar s’est de fait renforcé avec un niveau de 1.07 par rapport à l’euro après avoir été jusqu’à 1.0650, et par rapport au panier de devises il a atteint son niveau le plus élevé depuis 6 mois.

Le message de la BOJ

Pas de changement de politique de la part de la BOJ. Elle a confirmé ce matin sa politique monétaire ultra accommodante et la poursuite de son programme de rachat. Mais malgré l’entrée en récession de l’économie nipponne et le chiffre décevant des exportations, elle maintient inchangé sa politique en tablant sur un rebond de l’inflation à court terme.

Il faut souligner que même si la croissance a marqué le pas au Japon, la consommation intérieure reste solide. Le recul de -2.1 % des exportations en revanche n’est pas une réelle surprise après le recul de la production. Si l’on décortique ce chiffre des exportations, sans surprise, elles sont en baisse en direction de la Chine et de la zone asiatique de -3.6 %, mais en hausse de 6.3 % vers les États-Unis et de 5.4 % vers l’UE.

La stabilisation en Chine

Après des indicateurs de confiance qui se stabilisent, un autre indicateur est venu confirmer cette stabilisation de l’économie chinoise à savoir celui des prix immobiliers. Pour la première fois depuis 14 mois, le prix moyen d’une maison a augmenté de 0.1 % sur base annuelle en octobre après un recul de -0.9 %. Ce chiffre ne sera pas suffisant pour relancer les investissements, mais il n’en demeure pas moins un indice positif.

tableaux20151119


Vous souhaitez me poser une question ?